La popote des écureuils, Nos articles

Recettes asiatiques #1: Japchae

Japchae

Salut les écureuils, une grande première aujourd’hui puisque nous inaugurons les recettes asiatiques sur notre site. L’objectif ? Vous enseigner tout simplement comment réaliser vos recettes préférées ainsi que vous en faire connaître d’autres un peu moins connues. Donc au menu aujourd’hui : le Japchae

Aujourd’hui, on se retrouve pour ce grand classique de la gastronomie coréenne. Certes un peu moins célèbre que le bibimbap ou bien le bulgogi (le fameux bœuf marinée des barbecues coréens !! Une adresse fameuse vous sera d’ailleurs prochainement dévoilée dans une prochaine édition de nos restaurants favoris. Vous avez manqué la première ? Retrouvez-la ici !)

Evidemment, nous avons bien conscience de la difficulté de trouver certains des ingrédients présentés ci-dessous. C’est pourquoi, en toute sagacité, nous vous proposons également un petit guide des produits à acheter (à bas prix) en supermarché ou épicerie asiatique. Retrouvez le premier volet ici ! D’autres parties arrivent très bientôt.

Avec mes recettes et ce guide (rédigé également par votre humble serviteur), la cuisine asiatique n’aura plus aucun secret pour vous ! Mais trêve de palabres et place à la popote !

Les ingrédients

Ainsi pour 4 personnes, il nous faudra :

  • 300g de bœuf (j’ai choisi tout simplement des steaks pour ma part)
  • 250g de nouilles de patate douce (très simple à trouver en épicerie asiatique, pas de panique)
  • 2 œufs
  • 1 oignon, 1 carotte, 1 poivron
  • De l’ail (seulement 2 gousses d’ail aujourd’hui)
  • 4 ou 5 champignons shiitake (les miens sont déshydratés)
  • 2 cébettes
  • Des épinards (une bonne poignée, ils sont absents de la photo, désolé…)
  • 2 cuillères à soupe de sucre
  • 2 cuillères à soupe de sésame
  • 8 cuillères à soupe de sauce soja clair
  • 4 cuillères à soupe d’huile de sésame
  • Du poivre

Temps de préparation de ce japchae : 1h

La recette

  1. En préambule de cette recette de japchae, n’oubliez pas de réhydratez vos champignons au moins 3h en avance si, comme moi, vous utilisez des shiitakés déshydratés.
  2. Découpez en fines lamelles le bœuf. Et dans un bol, déposez la viande, versez-y 4 cuillères à soupe de sauce soja, 2 d’huile de sésame, l’ail que vous aurez préalablement haché et le poivre. Mélangez le tout et réservez votre marinade au frais.
  3. Émincez tous vos légumes en lamelle et réserve-les chacun dans un bol respectif.
  4. Pendant le temps de la découpe, faites cuire vos feuilles d’épinards 5 minutes dans une casserole d’eau bouillante. Égouttez puis réservez.
  5. Battez les œufs. Dans une poêle, versez un filet d’huile végétale puis les œufs. Veillez à bien les étaler de manière à faire une fine omelette. Laissez cuire 1 minute chaque côté puis réservez.
  6. Dans une sauteuse ou (une poêle), versez un filet d’huile végétale. Faites revenir 2 minutes vos carottes puis réservez dans un bol. Répétez ensuite la même action avec le poivron, les champignons et l’oignon avec la cébette. Vous pouvez, par ailleurs, mettre tous vos légumes cuits dans un même bol désormais.
  7. Toastez désormais le sésame une petite minute puis réservez.
  8. Maintenant au tour du bœuf. Rajoutez de l’huile dans cette même poêle et faites sauter la viande selon la cuisson souhaitée (personnellement je la saisis une petite minute simplement car je préfère la viande saignante).
  9. Faites cuire les nouilles dans 1l d’eau bouillante pendant 5 minutes. Ceci fait, rincez abondamment les nouilles à l’eau froide durant une petite minute. Puis, découpez-les grossièrement à l’aide de quelques petits coup de ciseau (seulement 3 ou 4 suffisent amplement).
  10. Voici venue l’opération finale ! Donc, dans un peu d’huile et à feu moyen, incorporez les nouilles puis versez la quantité restante de sauce soja, d’huile de sésame et le sucre. A l’aide de deux baguettes, mélangez bien.
  11. Puis, ajoutez tous les légumes (et on n’oublie pas les épinards) puis mélangez. Faites de même ensuite avec la viande.
  12. Enfin, on repasse aux œufs. Roulez donc votre fine omelette puis découpez de manière à en faire des lamelles d’un centimètre de large. Incorporez ces lamelles dans la sauteuse et mélangez à nouveau.
  13. Victoire ! Le japchae est prêt et donc place à la dégustation

맛있게 먹어 ! Ce qui signifie évidemment « bon appétit » en coréen (si vous ne lisez pas le coréen, ça se prononce ‘massisge meogeo« ) ! 😄

Voilà mes petits écureuils. La popote c’est fini pour aujourd’hui, à bientôt pour toujours plus de recettes et toujours plus de plaisir !

Retrouvez toutes nos recettes ici !

Crédit : Chef Bacchus

6 commentaires

  1. Ca met l’au à la bouche, j’adore la cuisine coréenne !

    1. Merci beaucoup 🙂 La cuisine coréenne propose tellement de plats savoureux !

  2. J’adore cuisiner des plats Asiatiques, ta recette me plaît bien surtout qu’elle est simple
    Merci!

    1. Ravie qu’elle te plaise 🙂 Oui, elle est en effet simple, rapide et savoureuse !

  3. Merci pour cette délicieuse recette! J’adore manger asiatique!

    1. Mais de rien 🙂 La cuisine asiatique propose tellement de plats délicieux.

Exprime-toi !

%d blogueurs aiment cette page :