Astuces budget, Nos articles

Astuce budget #3 – Réduire la facture au supermarché

Moins de viande

Salut les Écureuils ! Quoi de neuf aujourd’hui ?

Après avoir consacré le dernier article au budget numérique, on s’attaque cette semaine au budget courses. Cet article sera le premier d’une longue série à ce sujet, tant il est vaste et passionnant à explorer.

Sans plus attendre, voila le sujet du jour !

Au menu ce soir : On parle de viande !

Que vous souhaitiez en manger moins souvent pour économiser, par conviction, ou pour opter pour de la meilleure qualité, cela vous regarde ! Tout s’entend, vous n’êtes pas venus ici pour vous faire juger, et rassurez-vous nous ne sommes pas là pour ça non plus.

Sur l’aspect économique, il va de soi que ce sont les produits qui coûtent le plus cher dans nos menus. Sur l’aspect pratique, il peut sembler difficile d’imaginer un plat sans viande quand on a l’habitude d’en manger tous les jours (je suis passé par là également). Mais croyez-moi, instaurer ne serait-ce qu’une journée sans viande par semaine n’est pas une contrainte.

Il est en effet aisé de composer de très bonnes recettes végétariennes pour une transition tout en douceur. Vous en consommez par ailleurs déjà sans vous en rendre compte.

Soupe à l’oignon, gratin Dauphinois et autres omelettes pour la cuisine française. Currys, taboulés ou de nombreuses recettes de pâtes pour la cuisine du monde (la liste est longue…)

Un jour / semaine, ça se fait les doigts de nez. Et qui sait ? Peut-être y prendrez vous goût !

Donnez moi des œufs, j’en ferais une omelette

la flemme du dimanche

Au menu ce soir : moins de viande !

Nous avons fait concurrence à nos amis les traiteurs asiatiques dans notre dernier article. Mais force est de constater que leurs affaires sont florissantes, et qu’ils savent nous régaler à moindre frais.

Leur secret ? Je vous le dévoile ! Une viande coupée, marinée, cuisinée avec une sauce et des légumes … et un féculent à coté. C’est malin, il fallait y penser !

Le célèbre bœuf aux oignons c’est, au mieux, un tiers de bœuf, un tiers d’oignons, et un tiers de sauce. Prix de revient ? Que dalle ! C’est bon ? Evidemment ! On en redemande ? Bien sûr !

Essayer d’adapter ce principe à la maison, c’est s’assurer une diminution de sa consommation de viande sans que personne ne le remarque.

Donnez moi deux steaks hachés, j’en ferai des boulettes pour quatre

Un chef malin

Au menu ce soir : viandes cuisinées !

La popote, c’est votre truc ? Et bien vous en avez de la chance !

Car il faut admettre qu’entre le manque de temps et le manque d’intérêt pour la cuisine maison, les étales de boucher et les rayons de supermarchés sont remplis d’escalopes, steaks et autres morceaux rapides à cuire, laissant derrière eux tous les morceaux qui nécessitent un effort supérieur à « un aller-retour à la poêle« .

Résultats des courses ? Les prix baissent sur ces morceaux, et flambent sur les morceaux les plus demandés. Profitez-en !

Il faut savoir que ces morceaux boudés par les consommateurs finissent par se perdre et finissent on ne sait où (poubelle ?). Il nous semble important de les réhabiliter, car avec un peu de cuisine, ces morceaux valent le coup !

Donnez une cuisse de dinde à ma grand-mère, elle en fera une merveille

Son petit fils

En conclusion :

On récapitule, nous prônons pour débuter :

  • Un jour sans viande
  • Une recette qui en contient peu
  • Un morceau à mijoter

Prêts à tenter l’expérience ? Ou besoin d’aide pour devenir un as de la popote bon marché ?

Nos meilleures recettes végé ou carné, c’est ICI !

Credit : LLD

4 commentaires

  1. Bien vu ces astuces pour temporiser la consommation de viande.. Nous aussi on essaie de réduire la facture au supermarché mais c’est pour augmenter celle chez les petits commerçants!!

    1. Excellente initiative ! 🙂

  2. De super astuces, merci pour le partage 🙂

    1. Mais de rien 🙂

Exprime-toi !

%d blogueurs aiment cette page :