Astuces budget

Astuce budget #4 – Négocier une augmentation de salaire grâce à cet exemple simple

Augmentation de salaire, the boss
« Bonjour patron 🙂 Puis-je vous parler ? »

Vous n’avez pas pu passer à coté des nombreuses vidéos qui circulent sur les réseaux. Dans lesquelles d’obscurs coachs/entrepreneurs vous proposent (moyennant un gros chèque) des méthodes pour multiplier vos revenus, faire des investissements rapportant des intérêts colossaux, ou encore d’obtenir un « job de rêve » rapportant des sommes folles en un rien de temps.

Les écureuils n’y croient pas. Et mettent les pattes dans le plat ! Il y a deux leviers pour épargner davantage. Diminuer les dépenses, ou augmenter les revenus. C’est bien simple.

L’investissement et l’entrepreneuriat sont des options, mais elles demandent des connaissances, une idée ainsi que beaucoup de temps et de sacrifices. Possible, mais pas donné à tout le monde.

Si, dans nos conseils, nous avons surtout évoqué l’aspect dépenses sur les Écureuils malins. L’heure est venue de parler revenus (et augmentation de salaire)

Notre philosophie est de proposer des solutions simples pour améliorer l’existant. Ceci s’applique donc tout naturellement au travail, et nous emmène à parler d’un sujet délicat : Demander une augmentation de salaire.

Nous sommes bien conscient que ce sujet n’est pas le plus évident, mais grâce à cette exemple, nous espérons vous donner les outils pour dédramatiser et argumenter votre demande auprès de votre hiérarchie.

Notre exemple : Un enfant s’adressant à ses parents :

« Maman, Papa,

Comme vous avez pu le constater, je suis très impliqué dans les taches de la maison qui me sont confiées. Je réalise mes missions tous les jours et vous pouvez compter sur moi pour continuer à les réaliser de la même manière.

Cela fait maintenant deux ans que je débarrasse la table et range ma chambre comme vous me l’avez demandé. Et j’en fais même plus, puisque depuis peu, j’aide également en essuyant la vaisselle de temps en temps.

Je souhaiterais donc vous demander d’augmenter légèrement mon argent de poche, pour passer de 20€ à 25€ par mois. En contrepartie, je m’engagerai à essuyer plus souvent la vaisselle et peut-être pourrais-je aider ma petite sœur à ranger sa chambre. C’est quelque chose que m’intéresse et qui vous ferait gagner du temps. »

Pourriez vous dire non à votre enfant ? Imaginez vous faire pareil avec votre patron.ne Cela peut paraître stressant, mais n’oubliez pas que rares sont les entreprises qui augmentent les salaires sans passer par la case entretien. Et que nous sommes rarement payés au mérite. « Qui ne demande rien, n’a rien… »

Voici les points stratégiques dans l’argumentaire qui m’a servit d’exemple :

  • « je suis très impliqué » / « vous pouvez compter sur moi » : Preuve d’engagement, de loyauté et de régularité
  • « Et j’en fais même plus » : Montre votre bonne volonté et votre investissement au delà de vos fonctions habituelles
  • « Je souhaiterais donc vous demander d’augmenter légèrement » : Votre souhait ? Que votre implication soit récompensée
  • « En contrepartie » : Donne une vision « gagnant-gagnant », plus d’argent, oui, mais en apportant quelque chose de plus à votre entreprise
  • « C’est quelque chose que m’intéresse et qui vous ferait gagner du temps » : Par votre travail supplémentaire, vous apportez une solution concrète à un problème de l’entreprise.

Naturellement, n’utilisez ces arguments que si les faits exposés sont avérés. Si vous avez un peu traîné des pieds au travail récemment, il faudrait un travail de longue haleine et un retour de la motivation (sans devenir un.e énorme fayot.e bien sûr 🙂 ) pour revenir dans les petits papiers de la hiérarchie.

Si vous faites abstraction de ce point, cela serait imprudent, à cause du patron, qui trouverait votre demande infondée.

Quelques conseils supplémentaires :

  • Pas de menaces de quitter l’entreprise. Vous mettriez votre interlocuteur au pied du mur
  • La demande doit être raisonnable, entre 2% et 5%
  • L’intervalle minimum entre deux augmentations est généralement d’un an
  • Ne s’applique pas aux postes ou le salaire est normé (fonctionnaires par exemple)
  • Ne coincez pas votre supérieur.e sur le parking ou a la machine à café. Demandez un entretien en avance
  • Attitude positive et entrain sont les clefs du succès
  • Un refus ? Demandez en la raison pour mieux le comprendre

Voila pour nos conseils pour obtenir une augmentation de salaire. En vous souhaitant de réussir votre entretien 🙂 Une augmentation, même minime, est toujours bonne à prendre, et nous sommes convaincus que vous ferez bon usage de cette somme bien méritée

Et retrouvez nos autres astuces budget ici

Crédit : LLD

Exprime-toi !

%d blogueurs aiment cette page :