Astuces budget

Astuces budget #4 – Revendre ses objets

Une chaise ? Mais pourquoi faire ?

Alors que le mouvement du minimalisme semblait s’essouffler quelque peu, le confinement récent a changé la donne et a relancé l’intérêt pour la simplicité volontaire. Je n’ai jamais vu autant de pages de coaching en rangement se créer. L’information est donc aujourd’hui accessible, et le tri est plus que jamais sur le devant de la scène. L’heure est à revendre ses objet inutilisés !

Mais voila, que faire de ses futurs-ex objets ? Les jeter ? Les stocker dans un carton caché à la cave/au grenier ? Non, la revente, c’est la vie !

La revente est aujourd’hui accessible à tous, depuis son canapé (et oui 🙂 ) Plus besoin de tenir un stand dans un interminable brocante à peine rentable ou de négocier un rabais 20 centimes avec ses voisins.

Voici le guide des Écureuils pour revendre au mieux toute sorte d’objets, et transformez les produits qui dorment dans nos caves et sur nos étagères en argent

Revendre ses objets culturels :

Qui ne s’est jamais déplacé dans un dépôt/vente, le coffre rempli de vieux livres, pensant décrocher le jackpot, et se voir refouler car le magasin à un stock suffisant ? Frustrant non ?

CD, DVD, livres et jeux-vidéo inutilisés ? Le bonheur est pourtant dans votre main. Les applications spécialisées !

Les entreprises Gibert Joseph et Momox proposent, via une application, de scanner vos articles depuis chez vous. Et vous signalent si votre objet est éligible à la reprise, en plus de vous donner le prix d’achat de chaque article. Quel plaisir ! Le port peut-être à vos frais selon la quantité vendue, assurez vous donc de vendre suffisamment pour que cela soit rentable (ou groupez avec quelqu’un de votre entourage).

Pour les produits possédant une valeur réelle pour les collectionneurs (on pense aux 33T anciens), évitez ce type de service et tournez vous vers des boutiques spécialisées, leurs prix sont meilleurs sur cette catégorie.

Les meubles et le petit Electroménager

La réponse tient en trois mot : Le bon coin, le site peut se targuer d’avoir un trafic très fort et une forte communauté d’acheteurs (contrairement aux dépôts/vente, qui ferment régulièrement faute de clients) . Le service fonctionne bien sous sa version gratuite. Si tenté que vous vendez un objet convoité et au bon prix.

Beaucoup plus de logistique qu’avant et quelques acheteurs bien pénibles… Concentrez vous sur quelques articles (plutôt chers) au risque d’avoir le téléphone qui sonne toutes les 2 minutes pour un article à 2€.

Vêtements

Nous vous conseillons le site Vinted pour revendre vos vêtements. Une belle annonce avec bon prix peu partir dans la journée. Simple d’utilisation, on adore le système de bordereau prépayé par l’acheteur.se à déposer dans un commerce de quartier. Aussi simple qu’une photo, un vieux carton et un bout de scotch !

NB : Les vêtements de marque s’y vendent très bien, et à un meilleur prix qu’en brocante, n’hésitez pas à afficher des prix élevés, la négociation est quasi systématique

Nain de jardin, vaisselle cassée, porte éponge en laiton, babioles moches et vieux torchons

« Je ne m’en sert pas… mais qui va vraiment vouloir me racheter ça ? » Si la réponse est trop émergente, il serait judicieux de vous séparer de cet objet pour de bon… Mais, après tout, laissons un peu de boulot aux coachs en tri 🙂

Pour ma part, j’ai récupéré plusieurs centaines d’euros. Tout particulièrement sur les produits culturels. A vous de transformer la poussière en or !

Toujours plus d’astuces des Écureuils Malins ? C’est là que ça passe !

Crédit : LLD

2 commentaires

  1. C’est vrai, le tri est très à la mode -merci pour tous ces conseils !

    1. Mais de rien 🙂

Exprime-toi !

%d blogueurs aiment cette page :