Lifestyle

Organisation : Faire du tri dans sa collection

Enfant ou adulte, nous avons certainement tous possédé un jour une collection. Une collection témoigne d’une passion à travers d’objets. On les entretient, les consulte, les déniche…

On y met de l’affect, on s’en sert, on l’apprécie… Elle peut être une super décoration ou encore réveiller de bons souvenirs quand nos yeux se posent dessus.

Mais, revers de la médaille, elles peuvent aussi devenir de vrais nids à poussière et reposer au fond d’une bibliothèque, une cave ou un grenier. Peut-être est-il le moment de faire du tri dans sa collection ?

Avec la dématérialisation et les services d’abonnements donnant accès à des catalogues potentiellement infinis de livres, disques, films et séries, deux problèmes se posent selon moi :

  1. Bien qu’ayant permis l’accès à de nombreux produits pour un coût limité, les services d’abonnements type Netflix et Spotify ont rendus tout « jetable » et supprimé une bonne partie de l’affect et de la passion
  2. Le temps qui passe nous détache naturellement de certaines collections, tandis qu’on peut, au contraire, être très heureux d’en retrouver d’autres
Récupérée après notre emménagement a deux, il faut avouer que c’est pratique

Peut-être entretenez-vous toujours des collections, et avez quelques résistances pour effectuer un peu de tri ? Pas de panique ! Je vais essayer de vous y aider via mon expérience.

Histoire de ma collection

A titre personnel, je suis passionné de musique Rock depuis mes 16 ans. Et, alors qu’émergeaient Deezer et Spotify, j’ai débuté une collection de disques. (Un peu étrange avec le recul 🙂 )

Quelques favoris du moment

Dix ans et un cheminement vers le minimalisme plus tard, j’ai pu prendre du recul sur ma relation avec ma collection, que j’apprécie bien mieux depuis que j’ai fait le tri.

J’ai pu dénombrer trois phases successives que rencontre un collectionneur (Découverte, accumulation et recentrage), que je vais vous détailler :

Phase 1 : Découverte

Le début de toute collection est trépidant , chaque trouvaille est appréciée, contemplée, lue, écoutée, commentée… C’est là qu’on prend le virus 🙂
Toutefois, après quelques temps, l’excitation diminue, le plaisir est moindre… signe du passage à la phase suivante

Phase 2 : Accumulation

La phase d’accumulation s’est illustré chez moi par l’envie de découvrir de plus en plus de choses, mais aussi de remplir un meuble… puis un deuxième… puis un autre…
Je me sentais obligé d’acheter par peur qu’une pièce allait manquer, et non plus par réelle envie. Ainsi, je suis passé de 200 à 500 disques… Mais je n’avais ni le temps, ni l’envie du tout écouter.

J’aurais assurément pu continuer à accumuler, mais un élément a déclenché chez moi le passage à la phase 3.
J’ai en effet perdu une pièce qui figurait assurément parmi mes préférées… Et ai ressenti le besoin de la remplacer à l’identique (et rapidement). Preuve que j’y tenais énormément.

Une question m’est venue : « Si tout brûlait demain… Est-ce que je recommencerais tout à zéro ? Est-ce que je rachèterais TOUT ce que j’ai accumulé »

Phase 3 : Rencentrage

La réponse, vous l’aurez deviné, était que je ne remplacerais pas tout, mais bel et bien la partie de ma collection à laquelle je tenais VRAIMENT.
Ceci coïncidait par ailleurs avec ma recouverte du minimalisme (Retrouvez mon article à ce sujet ici)

La chance que j’ai eu est que ces objets avait toujours une valeur marchande, et que j’ai ainsi pu récupérer une partie du montant acheté en les revendant.

Faire le tri dans sa collection est un exercice délicat mais libérateur… Car à partir d’un moment, une collection peut prendre trop de place dans nos vies (physique, mentale, monétaire) sans apporter le bonheur escompté.

Alors, comment procéder pour faire le tri dans sa collection ?

Pour cela, vous pouvez utiliser la loi de Pareto (ou loi des 20/80), assez connue, dont le principe rapporté aux objets est le suivant :

  1. Dans 80% des cas, nous utilisons 20% de nos objets
  2. Et inversement, 80% de nos objets ne nous servent que dans 20% des cas

Autrement dit, sur une collection de 500 livres, 100 livres sont utilisés fréquemment, tandis que les 400 autres ne le sont quasi jamais.

Ainsi, si on veut faire du tri dans sa collection, L’objectif est de repérer à quelle famille appartient chaque pièce, et de prendre la décision de donner, vendre ou garder chaque pièce. Marie Kondo appelle cela le « spark of joy« 

A écouter d’urgence 🙂 Petit extrait

Faire du Tri dans sa collection, quels bénéfices :

  • En ayant une collection réduite, je l’apprécie dans son intégralité
  • Sensation de prise de recul et de reprendre le contrôle
  • Je suis très satisfait de ce que j’ai choisi de garder, ce qui fait que je n’achète presque plus rien aujourd’hui
  • J’ai pu appliquer le principe des 20/80 à d’autres possessions plus facilement

Quels sont les conseils que j’aurais aimé recevoir :

  • Limiter la phase d’accumulation en achetant de manière réfléchie
  • Etre plus lucide pour éviter de collectionner pour collectionner
  • Limiter ma collection à un espace/meuble/nombre précis
  • Me fixer un budget à ne surtout pas dépasser pour limiter les achats d’impulsion (souvent inutiles)
  • Prendre conscience que, passé un certain stade, cela n’avait plus d’intérêt pour moi

Et vous ? Avez vous une collection qui vous tient à cœur ? Ou, au contraire, une collection que vous regrettez d’avoir entamé ?

Retrouvez également notre article de conseils pour bien revendre ses objets

A bientôt !

Crédit : LLD

8 commentaires

  1. Nous avons beaucoup de disques. C’est vrai, maintenant on a d’autres moyens pour écouter la musique, mais notre collection rock’n roll garde sa valeur, pour nous du moins…

    1. Merci pour ton retour 😊 Et on ne va pas se le cacher, écouter les albums en entier c’est autre chose

  2. J’ai récemment fait le tri dans mes collections et me suis même séparée de certaines collections. C’était surtout des choses que j’aimais garder étant plus jeune mais qui n’ont plus leur place aujourd’hui.

    1. Hey ! Pareil chez nous, notamment les vieux magazines 😉

  3. Mathilde Prou a dit :

    les cd j’ai tout viré comme je met la musique sur ma télé mtnt, j’ai fais un gros tri dans les DVD aussi mais j’en garde encore quelqu’un. Mais ça fais tellement de place!!

    1. Bonjour ! Les solutions actuelles sont bien pratiques, il faut l’admettre 😉

  4. Superbe collection musicale !!

    Autant je peux faire du tri dans les livres (meme si j’en ai pas mal qui sont dédicacé par l’auteur et/ou la personne qui m’a offert le tome -comme tu dis, souvenir-) autant je suis incapable de faire un tri dans ma collection musicale, bien que une fois quitté le nid familiale j’ai amené avec mois que des supports type clef usb, etc…
    Quand je rentre chez mes parents, j’aime voir mes CDs dans MA chambre. Comme si rien n’avait changé depuis mon départ. J’ai encore des cassettes !!

    1. Merci ! 😀 Cela m’arrive avec certains de mes livres qui ont une valeur sentimentale. Je ne les relis pas forcément très souvent mais je n’arrive pas à m’en séparer !

Exprime-toi !

%d blogueurs aiment cette page :