Zéro déchet & DIY

Le rasoir de sûreté, pourquoi l’adopter ?

Salut les Écureuils ! Aujourd’hui, un article pour les braves, puisqu’on qu’on va parler rasage… à l’ancienne ! L’objet dont je vais vous parler est le rasoir de sûreté !

Le rasoir, le bon copain !

Un peu d’histoire : Ce type de rasoir s’est développé à la fin du XIXe siècle. Le principe est depuis resté le même, un corps en inox et un système de lame (unique) rechargeable.

Le rasoir de sûreté, tout comme son cousin le coupe-choux, on été bien vite oublié lorsque le rasoir jetable fut créé en 1975 par la marque française BIC.

Quel succès, puisque quarante ans plus tard, la majorité des Français utilisent encore ces rasoirs (jetables ou à tête rechargeable).

Et notre rasoir de sûreté dans tout ça ? Et bien il est réapparu récemment dans le sillage du mouvement zéro déchet et de la chasse aux objets en plastique à usage unique ! Je l’ai pour ma part adopté il y a quatre ans. Voici mon retour d’expérience.

Quel matériel ?

J’ai opté pour un rasoir de sûreté de la marque Merkur, modèle 25C. Je l’ai payé un trentaine d’euros sur un site spécialisé, que j’ai complété par un lot de cent lames de la marque Derby (pour une dizaine d’euros)

Il me reste plus de la moitié des lames aujourd’hui, et le rasoir est, quant à lui, toujours en bon état. Super nickel !

Contraignant ?

La crainte au moment de changer était bien présente. En effet, passer d’un rasoir « jouet » avec 3 lames à un rasoir mono-lame beaucoup plus lourd n’est pas un acte anodin.

Il faut être précautionneux au début, et réapprendre à se raser. Mais le coup de main vient vite, rassurez-vous !

Avec l’habitude, cela devient très confortable, et l’objet est très beau en plus d’être durable. J’ai bien du mal à réutiliser un rasoir jetable après tout ce temps, notamment lorsque je pars en voyage. C’est bien simple, je ne peux plus me passer de mon rasoir de sûreté 🙂

Economique ?

En suivant mon rythme habituel, je possède encore suffisamment de lames pour tenir 4 à 5 ans. Tout cela pour un investissement total modéré (une quarantaine d’euros).

L’économie sur le long terme est réelle, mais pas suffisamment importante pour justifier à elle seule la transition.

Préférez donc l’idée d’avoir un objet sympa, historique, écologique ET pratique !

Le rasoir de sûreté peut aussi être un bon cadeau, durable, utile et original. (Pour qui veut bien changer quelques habitudes)

Pour tous et toutes ?

Oui, évidement ! Je me coupe même moins avec ce rasoir qu’avec mes anciens rasoirs jetables. Un peu de technique et un bon produit rendent le rasoir de sûreté accessible à tous, hommes comme femmes !

Alors ? Prêts à vous lancer ?

Et retrouvez tous nos articles zéro déchet ici !

Crédit : LLD

3 commentaires

  1. Mon chéri a reçu en cadeau un rasoir comme celui illustré dans ton article et.. on n’a toujours pas compris comment l’utiliser ! Je vais lui partager cet article… peut être que la lecture le motivera à ressayer !

    1. Hello, merci pour ton retour ! Question pratique, une fois la lame installée sur la tête dévissable, il suffit de s’en servir comme de n’importe quel autre rasoir manuel (En appuyant tout doucement sur la peau au début). Les inclinaisons du rasoir sont un petit peu différentes, mais ça vient vite 🙂

      1. Merci pour le conseil : on est de retour à la maison et je vais voir avec mon copain pour ressayer !! 🙂 Mon papi avait un rasoir de la sorte et les lames sont neuves et bien affinées… il est impossible qu’il n’arrive pas à couper un seul poil !! 😀

Exprime-toi !

%d blogueurs aiment cette page :