Zéro déchet & DIY

Un an d’achat en vrac, le bilan

achat en vrac

Hello les Écureuils ! Nous vous avions parlé du vrac et des ses avantages dans un précédent article. J’ai décidé de vous parler aujourd’hui du bilan que j’ai pu établir après plus d’une année d’achat en vrac.

Lorsque j’ai commencé à m’intéresser aux meilleurs moyens de réduire mes déchets, l’achat en vrac était comme une évidence. Néanmoins, j’ai rencontré quelques petites difficultés que je vais aborder. Mais bien entendu, cela ne n’enlève en rien les nombreux avantages que présente l’achat en vrac.

Ce que j’aime dans l’ achat en vrac :
  • La variété des produits proposés
  • La beauté des bocaux remplis une fois rangés dans la cuisine 😀
  • Le geste écologique et simple à réaliser
  • La sensation de bien être lorsque l’on ne voit aucun emballage plastique aux alentours
Ce que j’aime moins dans l’achat en vrac :
  • La difficulté pour trouver un vrac assez près de chez soi
  • Les bocaux en verre pas très pratiques à transporter dans un sac

L’achat en vrac, simple et compliqué à la fois

Acheter en vrac s’avère simple et complique à la fois. Je m’explique : Il est extrêmement simple de se rendre au vrac avec ses bocaux et de verser les produits désirés dedans, cela apporte même une certaine satisfaction.

Cependant, les difficultés que j’ai pu rencontrer se trouvaient au niveau de la localisation.

Lorsque je vivais dans le 12ème arrondissement, j’avais un Day By Day à cinq minutes de chez moi, ce qui était extrêmement pratique car je pouvais faire mes achats et rentrer chez moi entre temps.

Mais ayant déménagé récemment, le vrac le plus proche se trouve assez loin de mon domicile et ne propose pas une aussi grande variété de produit que celui dans lequel j’avais l’habitude d’aller.

De plus, faisant mes courses dans divers endroits, cela me prendrait trop de temps de rentrer chez moi pour déposer les bocaux remplis avant de repartir. En espérant que d’autres vracs ouvriront dans les années à venir !

En cette période de pandémie, il a été très compliqué de maintenir mes bonnes habitudes au vrac pendant le confinement, période durant laquelle j’ai préféré utiliser le drive pour faire mes courses.

Une habitude à prendre

L’achat en vrac demande de changer quelque peu ses habitudes, mais rien de très compliqué rassurez-vous. Personnellement, trouver des bocaux à réutiliser n’a pas été si compliqué que ça.

De même au niveau du rangement, je trouve que les bocaux remplis sont très jolis une fois rangés dans la cuisine. Ne plus voir d’emballages plastique tout autour de soi lorsque l’on revient des courses est également très très très satisfaisant.

Toujours persévérer !

Ceci dit, je n’abandonne pas ! Je vais essayer d’effectuer une bonne partie de mes achats alimentaires en vrac malgré les quelques difficultés. L’achat en vrac est une solution efficace pour réduire ses déchets et demande juste un petit peu plus d’organisation.

La raison qui me motive encore plus à acheter en vrac est que les boutiques ne se limitent pas à proposer uniquement des aliments.

Il est en effet possible de trouver des objets zéro déchet tels que des cotons lavables, des brosses à dents en bambou, des bouteilles d’eau réutilisables etc. ainsi que des cosmétiques (dentifrice solide, shampooing solide etc.).

Ceci permet de découvrir de nouvelles alternatives au plastique et de s’informer davantage à propos de celles-ci.

Et vous, achetez-vous en vrac ou comptez-vous vous y mettre ?

Retrouvez nos articles zéro déchet ici

Nayeli Miretti

Nayeli

8 commentaires

  1. Mathilde a dit :

    Pour éviter de trimballer les bocaux il y à des petits sacs en tissu conçus exprès :,-)

    1. Merci pour l’astuces ! 😀

  2. C’est vrai que le vrac c’est génial, ça permet de bien diminuer l’utilisation de sacs en plastique ou autres emballages inutiles :)!! Pas toujours évident en effet mais il y a d’autres moyens de faire des petits pas en avant: coton lavable et les autres produits que tu as mentionné :)!
    Bisous

  3. J’ai l’habitude d’acheter certains produits en vrac, notamment les aliments secs comme les pâtes, les graines, les légumineuses, la farine. Mais effectivement les bocaux en verre ne sont pas toujours pratiques à transporter dans ma ville je n’ai trouvé que un seul magasin qui fait du vrai vrac en donnant la possibilité au consommateurs de venir avec leur bocaux et boites en plastique ou metal car les balances permettent facilement de calculer la tare. Le problème est que ce magasin est à l’autre bout de la ville et sans parking d’accès facile dans les alentours…

    1. Oui, c’est souvent galère de ramener ses bocaux car il faut les peser et les vracs n’acceptent pas tous. C’est bien dommage !

  4. bonjour, comment vas tu? le vrac est quelque chose qui me tente beaucoup. marre de tout ce plastique pollueur! pourtant je ne peux pas m’y mettre pour tout un tas de raisons. j’essaye alors de faire au mieux en faisant attention à mes achats. mais je suis assez déçue des produits emballés et suremballés dont il n’y a pas d’alternatives. passe un bon week end et à bientôt!

    1. Salut 🙂 Le suremballage est un gros problème et beaucoup de marques devraient faire plus attention :/
      Bisous et bonne semaine !

  5. L’achat en vrac, j’avoue ne pas l’utiliser. Certains grand surface font un rayon special vente en vrac. J’ai même une boutique pret de chez ma mère, mais ça ne m’est pas venu à l’esprit.
    Si je l’aurais fait ça aurait ete pour une question de prix, mais pas question plastique, vu qu’en vrac ils proposent des sachets, et je ne me vois pas ballader avec plusieurs bocaux dans le magasin, gauche comme je suis j’en casserais inevitablement.
    Est-ce financièrement plus rentable que d’acheter des sachets au magasin ..je ne sais pas

Exprime-toi !

%d blogueurs aiment cette page :